Chantier de "renaturation" - plus d'un million d'euros dans la Mare aux Canards à Chevreuse

Publié le par l'aavre

Le chantier est lancé. 
Chantier de "renaturation" - plus d'un million d'euros dans la Mare aux Canards à Chevreuse
Chantier de "renaturation" - plus d'un million d'euros dans la Mare aux Canards à ChevreuseChantier de "renaturation" - plus d'un million d'euros dans la Mare aux Canards à Chevreuse
Chantier de "renaturation" - plus d'un million d'euros dans la Mare aux Canards à ChevreuseChantier de "renaturation" - plus d'un million d'euros dans la Mare aux Canards à Chevreuse
la mare est au stade 2.
Pour parler de "renaturation"
elle devrait être au stade 4 (voir ce lien)
Notre mobilisation depuis le 25 août
avec la publication de nos notes d'informations
avec le collectif "Chevreuse Citoyen"
sur notre site (voir ce lien)
Ne pas oublier de signer la pétition ci-dessous 
de l'association
CHEVREUSE ENVIRONNEMENT ET PATRIMOINE
pour arrêter ce chantier inadapté et coûteux.

 

N'hésitez pas à poster vos commentaires ou vos messages dans
"Commenter cet article" en bas de la page.

Projet de renaturation à un million d'euros de la Mare aux Canards à Chevreuse

Publié le par l'aavre

Note d'informations 35ter - Octobre 2023

Publié le par l'aavre

Projet de renaturation à un million d'euros
de la Mare aux Canards à Chevreuse
    Note d'informations 35ter - Octobre 2023    Note d'informations 35ter - Octobre 2023
    Note d'informations 35ter - Octobre 2023    Note d'informations 35ter - Octobre 2023
N'hésitez pas à poster vos commentaires ou vos messages dans
"Commenter cet article" en bas de la page.

Derniers articles parus de la société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France.

Publié le par l'aavre

Port-Launay (Finistère), place du général de Gaulle,
avant/après projet de destruction de sa mairie-école.

- Port-Launay détruira-t-il son cœur de bourg en même temps que sa mairie ?
- BFMTV - Marseille - 24/08/2023 : Travaux sans autorisations à la mairie de Marseille
- Un projet indigent menace de dénaturer Pont-l’Abbé en détruisant des bâtiments protégés par son SPR (Site Patrimonial Remarquable)
- Le Figaro du 15 septembre 2023 : "Château de la Buzine, musées délabrés et fermés, patrimoine négligé... Marseille : le naufrage de la politique culturelle"
- À Toulouse, la caserne Jacques Vion, chef-d’œuvre de Pierre Debeaux, est inscrite au titre des monuments historiques

Sites & Monuments - SPPEF

Publication du collectif " Chevreuse Citoyen "

Publié le par l'aavre

Ci-dessous en ligne un nouvel article sur Chevreuse-Citoyen
 
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen "
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen "
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen "
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen "
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen "
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen "
Projet de renaturation de la Mare aux Canards pour
plus d'un million d'euros TTC, dont plus de 90 000 euros d'honoraires de Maîtrise d'Oeuvre et d'études. 
Etonnant les deux missions, normalement les fonctions de Bureau d'études font partie intégrante de la Maîtrise d'oeuvre ...  .
 
N'hésitez pas à poster vos commentaires ou vos messages dans
"Commenter cet article" en bas de la page.

Derniers articles parus de la société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France.

Publié le par l'aavre

Blois : Un projet immobilier menace l’ancienne abbaye Saint-Laumer

- Blois : Un projet immobilier menace l’Hôtel Dieu, ancienne abbaye Saint-Laumer
- Le Canard enchaîné du 9 août 2023 : "Bricolage municipal à Carnac"
- Contre la ferme* éolienne de Pouligny-Saint-Pierre
- La Marseillaise du 24 août 2023 : "La Ville en infraction sur ses monuments protégés"

Sites & Monuments (SPPEF)

Note d'informations 35bis - Septembre 2023

Publié le par l'aavre

Note d'informations 35bis - Septembre 2023
Explosion des demandes de subvention à la Région
pour le projet de la Mare aux Canards à Chevreuse.

Note d'informations 35bis - Septembre 2023

N'hésitez pas à poster vos commentaires ou vos messages dans
"Commenter cet article" en bas de la page.

Chevreuse - derniers jours de l'exposition "Murs, murailles et jardins de Chevreuse"

Publié le par l'aavre

Derniers jours ce week-end pour découvrir l’exposition proposée par l'association CHEVREUSE ENVIRONNEMENT ET PATRIMOINE au Cabaret du Lys 3 rue Lalande à Chevreuse 🌿
Cordialement,
Didier Lebrun / Chevreuse Citoyen
Chevreuse - derniers jours de l'exposition "Murs, murailles et jardins de Chevreuse"

Publication du collectif " Chevreuse Citoyen " qui mentionne la récente note 35 de l'aavre.

Publié le par l'aavre

Ci-dessous en ligne un nouvel article sur Chevreuse-Citoyen
 
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen " qui mentionne la récente note 35 de l'aavre.
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen " qui mentionne la récente note 35 de l'aavre.
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen " qui mentionne la récente note 35 de l'aavre.
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen " qui mentionne la récente note 35 de l'aavre.
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen " qui mentionne la récente note 35 de l'aavre.
Publication du collectif " Chevreuse Citoyen " qui mentionne la récente note 35 de l'aavre.
Projet de renaturation de la Mare aux Canards pour
plus d'un million d'euros TTC

Château de la Madeleine et Chemin de Racine Lettre de Juillet de l'APESC n°2

Publié le par l'aavre

Après notre vérification sur place ce 21 septembre, de la lettre de l'APESC n°2, et de l'étude du dossier, il s'avère que :
 
a) La Mairie a publié qu’elle a fait le nécessaire, mais l’Indispensable n’est toujours pas fait.
 
b) Les constats alarmistes et préconisations essentielles des rapports scientifiques : PNR de 2008 et SEMOFI 2021 ne sont toujours pas suivis d’effet.
 
c) La Mairie n’a toujours pas communiqué de plan d’action malgré ses engagements du 4 juin 2022. Les risques d’un nouveau glissement de terrain ou d'inondations graves à Chevreuse demeurent.

 
Constat du 21 septembre 2023:
 
a) La buse majeure sous la route de La Brosse est toujours bouchée. Elle a été réalisée après la terrible inondation de 1930 et les graves sinistres à Chevreuse.
 
b) La note de l’APESC N°2 dit pourtant « … la commune entretient les buses traversant les routes et les caniveaux » En tout cas pas celle-ci, malgré son importance.
 
Photos du 21.09.2023 de la buse en question
sous la route de La Brosse
Château de la Madeleine et Chemin de Racine  Lettre de Juillet de l'APESC n°2
Château de la Madeleine et Chemin de Racine  Lettre de Juillet de l'APESC n°2
Château de la Madeleine et Chemin de Racine  Lettre de Juillet de l'APESC n°2
N'hésitez pas à poster vos commentaires ou vos messages dans
"Commenter cet article" en bas de la page.

Derniers articles parus de la société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France.

Publié le par l'aavre

 

 

- Le Mans : le programme de restauration de l’enceinte gallo-romaine tarde
- Le Figaro du 1er septembre 2023 : "Dans le Tarn, la lutte d’un châtelain contre le passage d’une autoroute"
- Le moulin Saint-Paul à Vouziers : patrimoine industriel des Ardennes à protéger
- La Marseillaise du 23 août 2023 : "Les beaux vestiges du couvent des Chartreux"

Sites & Monuments - SPPEF

"Murs, murailles et jardins de Chevreuse - histoire, usages et biodiversité" 

Publié le par l'aavre

L'association Chevreuse Environnement et Patrimoine (CEeP) 
a le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition 
 
"Murs, murailles et jardins de Chevreuse -
histoire, usages et biodiversité" 
 
au Cabaret du Lys (3 rue Lalande 78460 Chevreuse) 
ce vendredi 15 septembre 2023 à partir de 18h.

Merci de bien vouloir confirmer votre venue par retour de mail.
 
 
CEeP-Affiche-Sept23-VD.jpg

Chevreuse Environnement et Patrimoine 
Association loi 1901 - N°RNA W782009999
1 Bis ruelle des Mandars 78460 CHEVREUSE

Note d'informations 35 - Septembre 2023

Publié le par l'aavre

Note d'informations 35  -  Septembre 2023
Projet de renaturation de la Mare aux Canards à Chevreuse.
Nous ne pouvons garder le silence,
devant ce montant pharaonique incompréhensible!

Note d'informations 35 - Septembre 2023

Qu’est-il donc reproché à cette mare ?
Une rapide promenade autour
permet de se rendre compte
qu'elle est belle et qu'elle se porte plutôt bien.
N'hésitez pas à poster vos commentaires ou vos messages dans
"Commenter cet article" en bas de la page.

Derniers articles parus de la société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France.

Publié le par l'aavre

 

- Un gigantesque hangar photovoltaïque menace le site médiéval de Chirat-l’Église
- Le Canard enchaîné du 9 août 2023 : "Bricolage municipal à Carnac"
- Le village de Berrac, protégé au titre des Sites, bientôt défiguré par une centrale "agrivoltaïque"
- La Marseillaise du 12 août 2023 : "Sauver ce qu’il reste du couvent des Chartreux"
- La Marseillaise du 29 juillet 2023 : "Le Sophora abattu sous les huées"

Sites & Monuments - SPPEF

Au nom de l'environnement, plus d'1 million € TTC d’argent public budgété pour une mare ...

Publié le par l'aavre

Mathilde, notre secrétaire, habitante de Chevreuse, commente et fait suivre ci-dessous un article récent qui lance une alerte concernant un projet imminent d’ «aménagement paysager » de la Mare aux Canards en centre-ville de Chevreuse : 
Au nom de l'environnement, plus d'1 million € TTC d’argent public budgété pour une mare ...

LE PAVE DANS LA MARE 21/08/2023

Pour reprendre l’aspect paysager de la « Mare aux Canards » du Parc des Sports, la mairie prévoit de dépenser prochainement un peu plus d’ 1 million d’euros TTC. Sans doute un entretien de la mare est-il nécessaire, mais certainement pas à ce prix pharaonique et disproportionné. L’argent public, ce n’est pas l’argent des élus, ce sont nos impôts! A titre de comparaison, la commune de Saint-Forget a mené en 2022, avec l’accompagnement du PNR, une opération de restauration écologique de la mare du Mesnil-Sevin : coût total annoncé 19 330 euros HT. 

Pour ce projet à Chevreuse, les études menées à grands frais ont permis d’établir un épais dossier technique mais l’éléphant accouche d’une souris : une passerelle en bois, un « ponton d’observation », un « radeau végétalisé », une plage (retoquée dans son avis par l’Architecte des Bâtiments de France)…

Tout cela apparaît comme de la gesticulation écologique et inflationniste inutile.

Autre point de préoccupation : ce projet très onéreux n’a pu faire l’objet d’aucun examen ni débat en Conseil municipal puisque Mme le Maire utilise de nouveau sa délégation de compétences pour cette opération. La délégation de pouvoir n’a pourtant vocation qu’à permettre de traiter sans tarder les « sujets de moindre importance » – ce n’est pas vraiment la catégorie du projet envisagé. Alors pourquoi engager ainsi la commune en catimini ?

Outre les montants en jeu, on peut d’autant plus s’interroger quand on s’aperçoit que les études et la maîtrise d’œuvre du projet – pour une enveloppe annoncée de plus de 90 000 euros TTC – ont été confiées à une entreprise dont le gérant n’est autre que le maire de Saint-Lambert-des-Bois, une commune du secteur, membre de la même intercommunalité que Chevreuse.

Où est la déontologie et la démocratie quand les maires se tiennent par la barbichette en attendant les renvois d’ascenseur? N’est-ce pas là le type de pratiques qui dessert depuis des décennies l’image des politiques et éloigne les Français des urnes ?

Commentaires
Il y a une semaine
Patrice
Bonjour à toutes et tous,
Une plage à Chevreuse, pour seulement une dépense de 1 million d’euros mais quelle excellente idée, mais alors il faudra agrandir le parking (afflux touristique).
Apprendre aussi la construction d’un barrage hydroélectrique sur le canal de l’Yvette pour 3 millions d’euros avec un amortissement sur 30 ans, c’est encore mieux.
Reste à augmenter les impôts fonciers de 50% et on pourra envisager la construction d’une navette, pour un voyage sur la lune,
 
Michel  
 
Ce qui me chagrine le plus c’est l’aspect « renaturation des berges de l’Yvette » que finance le SIAHVY.
A force de bloquer les berges actuelles (terrain de rugby, terrain de foot, parking, maison des associations) il ne pourra pas y avoir de vraie renaturation des berges dans notre village.
Au nom de l'environnement, des investissements coûteux sont programmés par la commune de Chevreuse pour des aménagements dont la pertinence ne s'impose pas avec évidence - quand ils ne sont pas manifestement saugrenus dans un village comme Chevreuse, au coeur du PNR et en site inscrit et aux abords d'un monument historique (projet de plage!).
 
Les enjeux environnementaux ne sauraient servir de prétexte à la réalisation d'opérations très juteuses pour certains (coût total annoncé : 1 080 141 Euro TTC) aux frais du contribuable.
 
Merci d'avance à l'AAVRE pour l'attention que l'association voudra bien accorder à ce dossier.
Photo de la mare, août 2023, ce projet de renaturation est hallucinant, à suivre ... 
 
N'hésitez pas à poster vos commentaires ou vos messages dans
"Commenter cet article" en bas de la page.

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>