40 articles avec patrimoine

Enquête publique sur la création de la Réserve Naturelle nationale des étangs et rigoles du Roi Soleil

Publié le par l'aavre

Enquête publique sur la création de la Réserve Naturelle nationale des étangs et rigoles du Roi Soleil

dossier établi par le syndicat mixte d’aménagement et de gestion des étangs et rigoles (S.M.A.G.E.R.)

"Il est en effet urgent de protéger ces lieux magnifiques avant qu'ils ne soient enfouis sous le béton ou dépecés au fil des convoitises urbaines ""

NOTE D'INFORMATIONS 6 - OCTOBRE 2018

Publié le par l'aavre

NOTE D'INFORMATIONS 6  -  OCTOBRE 2018

Saint-Lambert-des-bois
pourrait devenir la banlieue de Saint-Quentin en Yvelines.

https://www.dropbox.com/s/z1c5qq4pfqnwcp0/Note%20info%20N6%20octobre%202018%20-%2022.10.2018%20.pdf?dl=0

Saint-Lambert-des-bois pourrait devenir la banlieue de Saint-Quentin en Yvelines.

Une mandature placée sous le signe de l'endettement et de la démolition.

Les débats en 2015 et 2016 à propos de l'intercommunalité sur le blog de Chevreuse.

http://leblogdechevreuse.hautetfort.com/intercommunalite/

"N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires ou vos messages, dans partager cet article en bas de la page"

NOTE D'INFORMATIONS 5 - JUIN 2018 : Le projet de l'école de Saint-Lambert-des-Bois.

Publié le par l'aavre

NOTE D'INFORMATIONS  5  -  JUIN 2018 : Le projet de l'école de Saint-Lambert-des-Bois.

Projet voté par le conseil communal en 2017 par 7 voix pour et 2 contre, dont celle de Mme Evelyne Rosay Vice-présidente de la commission des finances, justifiant son vote négatif par ses craintes quant à l’équilibre financier de la commune.

    

Béatrice Guibert 3ème adjointe dans le bulletin municipal de février 2018 « … a remporté l’unanimité des suffrages du conseil municipal  ainsi qu’un avis tout à fait favorable des enseignantes … » avec l’appui du CAUE 78 (Conseils en Architecture, Urbanisme et Environnement) !!!

 

 Victor Hugo : "Guerre aux démolisseurs"

       « Il y a deux choses dans un édifice : son usage et sa beauté. Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde, à vous, à moi, à nous tous. Donc, le détruire c’est dépasser son droit. »                        

       « Chaque jour quelque vieux souvenir de la France s’en va avec la pierre sur laquelle il était écrit. »  

          « Le vandalisme a ses journaux, ses coteries, ses écoles, ses chaires, son public, ses raisons. Le vandalisme a pour lui les bourgeois. »                          

 

le vandalisme fleurit et prospère sous nos yeux. Le vandalisme est architecte. Le vandalisme se carre et se prélasse. Le vandalisme est fêté, applaudi, encouragé, admiré, caressé, protégé, consulté, subventionné, défrayé, naturalisé. Le vandalisme est entrepreneur de travaux pour le compte du gouvernement. Il s’est installé sournoisement dans le budget, et il le grignote à petit bruit, comme le rat son fromage. Et certes, il gagne bien son argent. Tous les jours il démolit quelque chose du peu qui nous reste

Revue des deux mondes: Victor Hugo « Guerre aux démolisseurs »

"N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires ou vos messages, dans partager cet article en bas de la page"

De la part de la Présidente de l’Union des Amis du Parc, une invitation à une sortie découverte de Port Royal le dimanche 11 juin.

Publié le par l'aavre

Photos du musée national de Port-Royal des Champs
Photos du musée national de Port-Royal des Champs
Photos du musée national de Port-Royal des Champs
Photos du musée national de Port-Royal des Champs
Photos du musée national de Port-Royal des Champs
Photos du musée national de Port-Royal des Champs
Photos du musée national de Port-Royal des Champs

Photos du musée national de Port-Royal des Champs

Chers adhérents, chers amis

 

Dimanche 11 juin, partez à la découverte des paysages qu’offrait Port-Royal des Champs au 18ème siècle !

 

Au programme, ballade commentée du chantier de réouverture du fond vallée par Eric Aynaud, Président de l’association des Amis de la Vallée du Rhodon et des Environs, et sur l’histoire des lieux par Catherine Marchal, médiéviste, spécialiste de Port Royal et membre de l’association « les Amis du Dehors ».

 

Rendez-vous le dimanche 11 juin à 10h30 sur le parking des ruines de Port-Royal à Saint-Lambert-des-Bois (voir plan en pièce jointe) .

Emportez votre pic-nique et munissez-vous de bonnes chaussures.

 

Retour vers 14h30.

 

La visite est ouverte à tous, n’hésitez pas à transmettre l’invitation à vos amis ou adhérents.

 

Bien amicalement,

Catherine Giobellina

Présidente de l'Union des Amis du Parc

de la Haute Vallée de Chevreuse

Lieu de notre point de rendez-vous, le cercle rouge, le parking des ruines de l'Abbaye de Port-Royal-des-Champs.

Compte officiel du domaine de Port-Royal des Champs (site bas, ruines de l'Abbaye et site haut, Granges-Musée)

https://twitter.com/MuseePortRoyal

Plan1 de Port-Royal des Champs, tableau peint d’après les gravures de Louise-Magdeleine Horthemels.

Plan1 de Port-Royal des Champs, tableau peint d’après les gravures de Louise-Magdeleine Horthemels.

L’HYDRAULIQUE CISTERCIENNE À PORT-ROYAL

par Jean-François MONDY (Ingénieur agronome)

CRÉATION DE L’ABBAYE

Lettre ouverte du 4 novembre 2016 à tous les contribuables de Saint-Lambert-des-Bois !

Publié le par l'aavre

Lettre ouverte du 4 novembre 2016 à tous les contribuables de Saint-Lambert-des-Bois !Lettre ouverte du 4 novembre 2016 à tous les contribuables de Saint-Lambert-des-Bois !
Objet: Impôts et taxes - Monsieur le Maire .

Objet: Impôts et taxes - Monsieur le Maire .

Objet: Impôts et taxes - Monsieur le Maire

Lettre ouverte du 4 novembre 2016 à tous les contribuables de Saint-Lambert-des-Bois !
Lettre ouverte du 4 novembre 2016 à tous les contribuables de Saint-Lambert-des-Bois !Lettre ouverte du 4 novembre 2016 à tous les contribuables de Saint-Lambert-des-Bois !Lettre ouverte du 4 novembre 2016 à tous les contribuables de Saint-Lambert-des-Bois !

Voir notre publication du 22 juin 2011 :
Reconversion à Saint-Lambert-des-Bois de 2 demeures anciennes en 9 logements collectifs, puis ruraux et enfin sociaux.

Cette opération immobilière est à plus de 6700 Euro / m² alors que pour un montant similaire la commune aurait dû réaliser 2 fois plus de logements.

Renversement sur le chemin du cimetière en mai dernier du mur de clôture le long des parkings des logements sociaux.

Publié le par l'aavre

Renversement sur le chemin du cimetière en mai dernier du mur de clôture le long des parkings des logements sociaux.
Renversement sur le chemin du cimetière en mai dernier du mur de clôture le long des parkings des logements sociaux.Renversement sur le chemin du cimetière en mai dernier du mur de clôture le long des parkings des logements sociaux.
Renversement sur le chemin du cimetière en mai dernier du mur de clôture le long des parkings des logements sociaux.Renversement sur le chemin du cimetière en mai dernier du mur de clôture le long des parkings des logements sociaux.

TOUJOURS EN ATTENTE D'UNE RÉPONSE DE LA MAIRIE A NOTRE MAIL DU 9 NOVEMBRE CI-DESSUS, AVEC LES ÉLÉMENTS DEMANDÉS DANS NOTRE MAIL DU 7. De : Eric Aynaud <aynaud.eric@gmail.com> Date : 9 novembre 2016 à 10:13 Objet : Re: aavre / Mur de clôture le long des parkings des logements sociaux À : Bernard Guéguen <gueguen.bernard@neuf.fr> Cc : Gérard JORE - aavre / St-Lambert-des-Bois <gdjore@gmail.com>, laurence ruiz <laurenceruiz78@gmail.com>, "La Saint Lambert (Le President : Claude CHAPUIS)" <lasaintlambert@gmail.com>

A la demande de Monsieur le maire l'aavre a établi le 4 octobre 2016 un modèle de déclaration de sinistre en dommage-ouvrages du mur à adresser à l'assureur de la commune MMA.

Saint-Lambert-des-Bois: renversement sur le chemin du cimetière du mur de clôture le long des parkings des logements sociaux.

Publié le par l'aavre

Les paysages de France menacées.

Publié le par l'aavre

Pâturage de fond de vallée sous le ciel d'île-de-France.
Pâturage de fond de vallée sous le ciel d'île-de-France.

Pâturage de fond de vallée sous le ciel d'île-de-France.

La SPPEF demande le retrait du décret sur l'isolation par l'extérieur.

Publié le par l'aavre

Chers Adhérents,

La SPPEF a le plaisir de vous informer de l'envoi au Premier Ministre, le 27 juillet, d'une demande de retrait du décret du 30 mai 2016 relatif à l'isolation thermique par l'extérieur (ITE) des bâtiments. Ce recours gracieux, auquel s'associent les associations du "G8 patrimoine", sera suivi, si nécessaire, d'un recours contentieux.

Le texte attaqué prévoit en effet de rendre obligatoire, à l'occasion de travaux de ravalement importants des enduits ou des parements des façades, une isolation thermique par l'extérieur. Alors même que la loi prévoyait de limiter cette obligation à certaines "catégories de bâtiments", le décret s'imposera aussi bien aux bâtiments des 30 Glorieuses, les plus énergivores, qu'au bâti ancien, dont les qualités hygrothermiques sont pourtant établies.

L'isolation thermique par l'extérieur, qui nécessité la destruction préalable des éléments en saillie des façades, aboutit à gommer la personnalité des bâtiments et constitue une menace sans précédent pour la qualité architecturale en France.

Pour en savoir plus et voir des exemples d'ITE : http://www.sppef.fr/2016/07/16/decret-isolation-par-lexterieur-qualite-architecturale-en-danger/

L'été nous apporte une bonne nouvelle puisque le permis de démolir du château de Sarcignan (Gironde), déposé par la commune de Villenave d'Ornon et attaqué par la SPPEF, a été annulé le 13 juillet par le tribunal administratif de Bordeaux sur le fondement de l'erreur manifeste d'appréciation, après une importante campagne de communication sur les réseaux sociaux.

Pour en savoir plus : http://www.sppef.fr/2016/07/23/le-chateau-de-sarcignan-gironde-definitivement-sauve/

Enfin, sachez que la SPPEF adopte désormais, à titre d'usage, en particulier dans ses rapports avec la presse, le nom de Sites & Monuments, celui de sa revue depuis 1957, comme cela a été décidé lors de notre dernière Assemblée Générale.

Bonnes vacances !

Patrimonialement votre,

Julien Lacaze

Vice-président de la SPPEF

06 24 33 58 41

SPPEF / Sites & Monuments

39, avenue de La Motte-Picquet – 75007 Paris

01 47 05 37 71

Publié dans Patrimoine

Nous vous transmettons le communiqué de presse des associations nationales de sauvegarde du patrimoine faisant suite au vote de la loi Liberté de Création, Architecture et Patrimoine (LCAP) par le Sénat.

Publié le par l'aavre

Publié dans Patrimoine

Chemin Jean Racine est une promenade de 5 kms entre le Château de la Madeleine et l'Abbaye de Port-Royal.

Publié le par l'aavre

Inauguration le 30 juin 1939 du chemin Jean Racine
lors de la commémoration du troisième centenaire
de la naissance de JEAN RACINE.
Merci à M. Alain Trémon de nous avoir prêté
pour sa diffusion, quatre documents historiques. 
Commémoration du TROISIÈME CENTENAIRE
de la naissance de JEAN RACINE
Chemin Jean Racine est une promenade de 5 kms entre le Château de la Madeleine et l'Abbaye de Port-Royal.
Cérémonie des granges avec le concours
de sociétaires de la Comédie-Française et
de l'Opéra.
Chemin Jean Racine est une promenade de 5 kms entre le Château de la Madeleine et l'Abbaye de Port-Royal.
Descente au Vallon
Chemin Jean Racine est une promenade de 5 kms entre le Château de la Madeleine et l'Abbaye de Port-Royal.

Testament de Racine

Chemin Jean Racine est une promenade de 5 kms entre le Château de la Madeleine et l'Abbaye de Port-Royal.
Plaque commémorative
du départ du Chemin de Jean Racine
à gauche du mur de la porte
protectrice de Port-Royal et des Jansénistes. 

 

Sept bornes offertes en 1939 
par le Touring-Club de France 
 

C'est à l'occasion du tricentenaire de la naissance du poète, en 1939, que le tracé de ce chemin, long de d'un peu plus de 5 km, fut officiellement inauguré . Sept bornes jalonnent le sentier et portent l'inscription de vers que les lieux inspirèrent au jeune Jean Racine.


Les bornes sont numérotées à partir de la porte de "Longueville" qui clôt les ruines de l'Abbaye de Port-Royal des Champs :


• Borne I - Port-Royal : “Sainte demeures du silence, lieux pleins de charmes et d’attraits”


• Borne II- Les Mollerets : “C’est sous ces épaisses feuillées qu’on voit les petits oiseaux”


• Borne III - La Lorioterie : “C’est dans ces campagnes fleuries qu’on voit mille troupeaux errants”


• Borne IV - Milon-la-Chapelle : “C’est là qu’on entend le murmure de ces agréables ruisseaux.”

• Borne V - Le moulin de Fauveau : “C’est là qu’en nombreuses allées l’on voit mille saules épais”


• Borne VI - Le bois de St Lambert : “Là l’on voit la biche légère, là le chevreuil champêtre et doux.”


• Borne VII - Les bois de Chevreuse : “Je vois les tilleuls et les chênes ces géants de cent bras ornés” 

• Borne finale - Château de La Madeleine 

 

En 1661 et 1662, Jean Racine, alors en formation de contremaître à Port-Royal des Champs, emprunte le chemin balisé aujourd'hui pour se rendre sur le chantier et superviser des travaux de restauration du château pour le duc de Luynes, nouveau propriétaire, et y séjourne.
 
du village de Chevreuse 
Chemin Jean Racine est une promenade de 5 kms entre le Château de la Madeleine et l'Abbaye de Port-Royal.
Dans l'esprit de l'un des poèmes du jeune Jean Racine
"C’est sous ces épaisses feuillées que l’on voit passer
... le petit cheval avec sa cavalière"
Chemin Jean Racine est une promenade de 5 kms entre le Château de la Madeleine et l'Abbaye de Port-Royal.

Jean Racine 1639 - 1699

Chemin Jean Racine est une promenade de 5 kms entre le Château de la Madeleine et l'Abbaye de Port-Royal.
Le Paysage, ou Promenade de Port-Royal-des-Champs
par Jean Racine, publié en 1656.
 
   Mon Dieu ! que ces plaines charmantes
Mon Dieu ! que ces plaines charmantes,
Ces grands prés si beaux et si verts,
Nous présentons d'appas divers
Parmi leurs richesses brillantes !
Ce doux air, ces vives odeurs,
Le pompeux éclat de ces fleurs
Ne l'herbe se colore,
Semble-t-il pas dire à nos yeux
Que le palais de Flore
Se fait voir vraiment en ces lieux ?

C'est là qu'on entend le murmure
De ces ruisseaux agréables,
Qui joignent leurs flots et les eaux
Au vif émail de la verdure.
C'est là qu'en paisibles réponses,
Dans les beaux vases de leurs lits,
ils arrosent les herbes,
Et que leurs doux gazouillements,
De leurs ondes superbes
Bravent les bruits les plus charmants. 
 
Je les vois, au haut des montagnes,
Venir, d'un cours précipité,
Offrir leur tribut argenté
Dans le beau sein de ces campagnes ;
Et là, d'un pas respectueux,
Entraîneur en cercles tortueux
Leurs sources vagabondes ;
Et, viens charmés des beautés
De ces plaines fécondes,
S'y répandre de tous côtés.

Là, ces méandres agréables,
Descendant, et puis remontant,
Font, dans leur voyage inconstant,
Cent labyrinthes délectables.
Souvent leurs flots, en s'entr'ouvrant, 
[...] 1
Font cent îles fleuries ;
Tantôt, quittant leur lit natal,
Ils bordent les prairies
D'une ceinture de cristal.
Là, quand le jour rapporte au monde
Le beau tribut de la clarté,
Et que l'ombre et l'obscurité
Rentrent dans leur grotte profonde ;
Là, dis-je, des portes du ciel
On voit de perles et de miel
Chœur une riche pluie,
Et Flore, pour ce doux trésor,
Ouvrir, toute ravie,
Cent petits bassins d'ambre et d'or.

Là, l'on voit aussi sur les herbes
Voltiger ces fleurs vivantes,
Les papillons dont les couleurs
Sont si frêles et si superbes :
C'est là qu'en escadrons divers
Ils répandent dedans les airs
Mille beautés nouvelles,
Et que les essais abusés
Vont chercher sous leurs ailes
Les pleurs que l'Aurore a versés.
 
C'est là qu'en nombreuses allées
L'on voit mille saules épais,
De remparts superbes et frais
Ceindre ces plaines émaillées :
Oui, je les vois de tous côtés,
En utilisant l'éclat argenté
De leurs feuillages sombres,
Comme vouloir à ces ruisseaux,
Qui dorment sous leurs ombres,
Faire d'officiels rideaux.
 
1 une ligne manque ici dans le manuscrit original.

 

" Et l'espoir, malgré moi,
s'est glissé dans mon coeur "
Jean Racine
Trois bornes du chemin de Racine au pastel, 1962,
de Mlle Christiane Rogelet, habitante de la lorioterie,
passionnée par l'histoire de Port-Royal. 

 

 

Thiverval-Grignon Une centaine de manifestants «indignés» ne veulent pas du PSG

Publié le par l'aavre

Publié dans Patrimoine

Le vote de la Loi "Liberté de création, architecture et patrimoine" est intervenu comme un couperet, le 6 octobre.

Publié le par l'aavre

Publié dans Patrimoine

Château de Vertcoeur, son article de septembre 1923 "la vie à la campagne" dans la revue HACHETTE, complété d'une série de cartes postales anciennes .

Publié le par l'aavre

Le passé du château de Vertcoeur

Château de Vertcoeur, son article de septembre 1923 &quot;la vie à la campagne&quot; dans la revue HACHETTE, complété d'une série de cartes postales anciennes .
Construit pour René Philippon en 1902,
ce château est caractéristique
des constructions bourgeoises
de la fin du XIXe siècle.

Biographie :

René Philipon (1870-1936) était comte, grand officier de l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre, rentier, et collaborateur de la revue « L’Initiation » (1895) sous le pseudonyme de Jean Tabris.

Il grandit au Château de Vert-Cœur, domaine de quinze hectares à Milon-la-Chapelle.

Spécialiste en sciences occultes, collectionneur, entomologiste et mécène, il récupère la "Bibliothèque Rosicrucienne" (ou ésotérique), d'Henri Chacornac (1855 – 1907), père de Paul Chacornac (1884-1964), éditeurs parisiens propriétaires des Éditions traditionnelles, alors installée au 11, quai Saint-Michel, pour laquelle Emile-Jubert Grillot de Givry a traduit entre 1898 et 1890 de nombreux textes.

Son château sera le rendez-vous du Tout-Paris pendant une quinzaine d'années, et constituera alors le lieu le plus en vue de la vallée de Chevreuse. Il reçoit dans son salon littéraire, entre autres, Jean Cocteau, le philosophe Jacques Maritain, Paul Valéry, Marcel Proust, Willy le mari de Colette.

Il épouse une petite nièce de l’explorateur Jean François de Galaup, comte de La Pérouse , Pauline de La Pérouse (1878-1921).

L'héritier du château fût son chauffeur, il le vendit à un entrepreneur, lequel commença par vendre des éléments du parc, notamment l'un de ses deux grands escaliers de marbre blanc de Carrare.

Le château de Vert-Cœur sera acquis par Charles de Gaulle en 1946, pour y établir la Fondation Anne-de-Gaulle, destinée à venir en aide aux jeunes femmes handicapées mentales sans ressources.

Préalablement gérée jusqu'en 1996 par les congrégations franciscaines puis par les sœurs de Saint-Jacut, elle l'est actuellement gérée par une association laïque. 

Merci à notre ami Alain Trémon pour nous avoir prêté
cet article de septembre 1923 " La vie à la campagne "
dans la revue HACHETTE sur le Château de Vertcoeur.
Pauline-Marie-Louise Gabrielle-Barbara
DALMAS de LAPEROUSE
(27 novembre 1881 - 5 décembre 1920)
Une stèle à la mémoire du marin LAPEROUSE
sort de l'oubli.

Cartes postales anciennes du Château de Vertcoeur

Façade sur la terrasse

Château de Vertcoeur - Façade sur la terrasse.

 Grande Terrasse 

Château de Vertcoeur - Grande Terrasse

Vue sur la vallée du Rhodon

 la Terrasse

Château de Vertcoeur - la Terrasse

 Descente du coté ouest

Château de Vertcoeur - Descente du coté ouest

La mare au Vautour

Château de Vertcoeur - La mare au Vautour

 Orangerie et pièce d'eau

Château de Vertcoeur - Orangerie et pièce d'eau

 Orangerie et pièce d'eau, aujourd'hui.
 Orangerie et pièce d'eau, aujourd'hui.

 Orangerie et pièce d'eau, aujourd'hui.

Terrasse de l'Orangerie

Château de Vertcoeur - Terrasse de l'Orangerie

Château de Vertcoeur et l'Orangerie

Château de Vertcoeur et l'Orangerie

Percée sur la Vallée du Rhodon

Château de Vertcoeur - Percée sur la Vallée du Rhodon

Allées du Ban de la Roche

Château de Vertcoeur - Allées du Ban de la Roche

Salle de Verdure

Château de Vertcoeur - Salle de Verdure

Perspective sur Milon-la-Chapelle

Château de Vertcoeur - Perspective sur Milon-la-Chapelle

 Percée sur la Vallée du Rhodon

Château de Vertcoeur - Percée sur la Vallée du Rhodon

Jardin fleuriste

Château de Vertcoeur - Jardin fleuriste

Jardin fleuriste, aujourd'hui.
Jardin fleuriste, aujourd'hui.

Jardin fleuriste, aujourd'hui.

Roseraie

Château de Vertcoeur - Roseraie

Rond-point du Narcisse

Château de Vertcoeur - Rond-point du Narcisse

Petit Salon

Château de Vercoeur - Petit Salon

 Grand Salon

Château de Vertcoeur - Grand Salon

 Grand Salon

Château de Vertcoeur - Grand Salon

 Studio

Château de Vertcoeur - Studio

Salon de Famille

Château de Vertcoeur - Salon de Famille

Grand Escalier

Château de Vertcoeur - Grand Escalier

Antichambre du 1er étage

Château de Vertcoeur - Antichambre du 1er étage

26 mai 1910 prêt de l'harmonium Victor Mustel 
à l'Eglise de Milon-la-Chapelle

L'harmonium, un instrument injustement oublié ...

 
 

Un Séquoia tombé dans l'oubli,

situé en bas du parc du château de Vertcoeur, un des jeunes arbres du continent américain que le Général Baron Jean de Kalb (Héros de l'Indépendance Américaine) avait fait envoyer à son épouse pour leur domaine. Arbre mis à la mode à l'époque par Marie Antoinette à Trianon. 

Cet arbre remarquable a été abattu en juin 2020.

 

Sauvons ces alignements d'arbres joyaux de nos paysages

Publié le par l'aavre

/// cyber @ction N° 682: Sauvons ces alignements d'arbres joyaux de nos paysages</strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong></strong>

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/sauvons-paysages-911.html Au nom de la sécurité routière, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve envisage d’abattre les platanes et peupliers plantés le long de nos routes. Une attaque contre nos pa</strong>rong>ysages.

Selon un article de Claude Marie Vadrot dans Politis http://www.politis.fr/Arbres-en-peril,29880.html Quand les arbres menacent les voitures. Parmi les mesures (alcoolémie, téléphones portables, limitations de vitesse…) décidées par le gouvernement pour tenter d’améliorer la sécurité routière, une annonce a peu suscité l’intérêt des médias. Elle risque pourtant de remettre en cause le paysage français. Instructions vont en effet être données aux préfets de dresser rapidement une liste exhaustive des arbres d’alignement « situés trop près des routes ». Explications : les voitures sortant de leur trajectoire se heurtent trop souvent à ces arbres, accroissant paraît-il le nombre des morts et des blessés ; car il est bien connu que la plupart des véhicules sont largement moins solides que les platanes ou les peupliers. Pourtant, le ministère de l’Intérieur ne fournit aucun chiffre à l’appui de sa décision. Sans doute parce que sur les bords des routes existent des milliers d’autres obstacles sur lesquels une voiture peut s’écraser. Cela fait des années que des élus locaux ou régionaux militent contre les arbres qui ombragent les routes, soit des ex-nationales, soit des voies secondaires. Des arbres d’alignement dont la présence remonte au XIXe siècle ou aux années 1930, bien que de nombreuses plantations aient été effectuées après la dernière guerre. C’est dans le sud de la France et dans la région Centre, notamment dans le Loiret, que des présidents de conseil général sont en pointe dans la lutte contre les arbres, profitant de l’émotion liée à un accident ou de la réfection d’une route, pour couper tous ces intrus en dépit des protestations des associations. Ils transforment ainsi des voies agréables en déserts propices à la vitesse. Effets positifs des plantations. Chantal Pradines, experte auprès du Conseil de l’Europe sur les questions de paysage, travaille et milite depuis des années contre ces massacres. Dans une note adressée en juillet 2014 aux parlementaires français, elle explique notamment : « Diverses études ont mis en évidence l’effet positif des arbres pour la sécurité routière. Cet effet positif, lié notamment à leur capacité à signaler efficacement les virages, carrefours, entrées d’agglomération et à rendre la vitesse perceptible par le défilement des arbres, a également été mis en relation avec leur caractère esthétique. Il se traduit par un abaissement significatif de la vitesse et une prudence accrue (…) la question de la sécurité routière peut et doit donc se traiter autrement que par des mesures concernant les arbres. » Dans ses différentes études, Chantal Pradines, comme de nombreux protecteurs de la nature et des paysages, rappelle qu’il est tout à fait possible de protéger les automobilistes imprudents en posant des rails de sécurité devant les alignements. Tous signalent également que des pays comme la Suède, le Luxembourg, l’Allemagne, la République tchèque ou la Grande-Bretagne ont placé les arbres d’alignement sous la protection de la loi pour leur rôle écologique, paysager ou culturel. Comblons les fossés ! Mais, en dehors de leur obsession sécuritaire infondée, il existe une autre raison qui incite les élus locaux et le ministre à « dégager » ces arbres : cela libèrerait de la place pour enfouir des réseaux de fibres optiques le long des routes sans empiéter sur les terres agricoles que les opérateurs devraient acheter sur des milliers de kilomètres, alors que l’opération est impossible à réaliser dans les systèmes racinaires des plantations. La parution de cette info sur notre page FB, ayant suscité de nombreux commentaires, nous vous proposons d'interpeller le Ministre de l'Intérieur au travers du Chef du service, adjoint au délégué interministériel à la sécurité routière et délégué à la sécurité et à la circulation routières. Pierre-Jean DELAHOUSSE , Paysages de France Alain UGUEN, Association Cyber @cteurs COMMENT AGIR ? Sur le site : c'est le plus facile surtout si vous avez un compte Cette cyber @ction est signable en ligne Par courrier électronique : henri.prevost@developpement-durable.gouv.fr Vous ferez connaître votre point de vue au Ministre de l'Intérieur et à Cyber @cteurs pour nous permettre de mesurer l'impact de cette action. Prénom, Nom Adresse Code postal, commune Monsieur le Ministre, Je fais miens les propos tenus par Chantal Pradines, experte auprès du Conseil de l’Europe sur les questions de paysage dans une note adressée en juillet 2014 aux parlementaires français « Diverses études ont mis en évidence l’effet positif des arbres pour la sécurité routière. Cet effet positif, lié notamment à leur capacité à signaler efficacement les virages, carrefours, entrées d’agglomération et à rendre la vitesse perceptible par le défilement des arbres, a également été mis en relation avec leur caractère esthétique. Il se traduit par un abaissement significatif de la vitesse et une prudence accrue (…) la question de la sécurité routière peut et doit donc se traiter autrement que par des mesures concernant les arbres.» Dans cette attente forte, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de mes respectueuses salutations. Par courrier postal ou téléphone ou fax : Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) Tour Pascal B 92055 Ptrong>aris-La-Défense Cedex Contacts Téléphone : +33 1 40 81 80 01 Télécopie : +33 1 40 81 81 71

Gérer ses inscriptions et désinscriptions sur cette page ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>ng>

Association Cyber @cteurs C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 QUIMPERong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>ong>

Publié dans Patrimoine

<< < 1 2 3 > >>