49 articles avec espaces sensibles naturels

Limiter les risques d’inondations par les systèmes naturels, comment agir, voir les solutions proposées par le Parc.

Publié le par l'aavre

Photos des inondations du Rhodon,
du 31 mai et 1er juin 2016,
suite aux fortes pluies de fin mai pendant 3 jours 
 
-  inondations du bas du village de Saint-Lambert-des-Bois et,
-  inondation des prairies de la Poufille de Milon-la-Chapelle, espaces naturels d'expansion insuffisants des crues du cours d'eau du Rhodon. 

Courriel à l'attention du Maire de Saint-Lambert-des-Bois, à propos du parking du logis réalisé en 2009 le long du Rhodon !!!

Courriel à l'attention du Maire de Saint-Lambert-des-Bois, à propos du parking du logis réalisé en 2009 le long du Rhodon !!!

Comment agir ?
 
Un phénomène naturel comme celui que l’on a subi ne peut être enrayé mais tout au moins peut-on essayer de limiter les dommages. Le Parc y travaille depuis longtemps.
  • En favorisant le développement, la restauration et l’extension de zones humides et de prairies en lisière des cours d’eau, celles-ci permettent d’absorber en partie l’expansion des rivières.
  • En replaçant le cours naturel des cours d’eau en fond de vallée pour leur redonner leur capacité de débordement en zone naturelle.
  • En limitant fortement la consommation d’espaces naturels, en particulier humides, par l’urbanisation (à travers son plan de Parc opposable au PLU de chaque commune).
  • En conseillant aux habitants d’éviter d’imperméabiliser trop de sols (allées privées notamment).
  • En recommandant de récupérer l’eau de pluie dans des réservoirs conséquents, utile aux usages du jardinage, mais qu’il faut vider à l’annonce d’une alerte météo.
  • En conseillant aux communes tout moyen de rétention des eaux dans les quartiers urbanisés (canalisations réservoirs, revêtements perméables, espaces verts submersibles, etc.).
  • En encourageant la création de mares.
  • En surveillant et en entretenant les cours d’eau du territoire.

Inondations

À cet effet, Maxime Rocher, garde-rivière du Parc est quotidiennement au chevet des rivières. Chaque jour il sensibilise les riverains à une bonne gestion de la rivière mais aussi aux risques de pollution. Il prescrit les travaux à faire sur les cours d’eau et leurs abords, il réalise lui-même les plus courants et recourt à des entreprises pour les plus gros. Par exemple si des embâcles peuvent être bénéfiques en zones naturelles, favorisant le débordement dans les fonds de vallées inhabités, il est nécessaire au contraire de dégager les berges et le lit du moindre ruisseau à proximité des routes, des ponts et des habitats.
 
Mesures salutaires
 
Depuis 2003 en France, un Programme d’action de prévention des inondations (PAPI) engage les collectivités à mettre en oeuvre des mesures de sécurité, à la fois localement et globalement : aide au recensement des risques, à l’analyse des dispositifs existants, aux travaux à mener…
Clore son jardin de murs profondément ancrés et étanches peut revenir à le transformer en une dangereuse piscine en cas de très fortes averses, comme cela a été le cas chez certains propriétaires dont l’habitat n’aurait pas dû être inondé si des trous d’écoulement avaient été pratiqués au pied du mur de clôture. Construire sur le lit naturel d’une rivière déviée dans le passé pour divers besoins (moulin, route…) est désormais proscrit. Mais des habitats ont été implantés sur de telles zones, des occupants l’ont découvert à leur dépens…
 
Communes et habitants sont ainsi invités à contribuer par des gestes et des choix à la protection des personnes et des biens. C’est la somme de toutes ces actions et précautions qui conduiront à diminuer les risques d’accident. 
 
 
Le Parc lance un observatoire participatif des pluies journalières sur l’ensemble de son territoire pour faire le lien entre les pluies et la réaction des rivières. Si vous avez un pluviomètre dans votre jardin, vous pouvez contribuer à la récolte de ces données.
 
 
Afin de dresser un bilan exhaustif de ces évènements et de garder la mémoire de ces inondations dans les projets d’aménagement futurs, le Parc fait appel à tous ceux qui ont pris des photos entre le 31 mai et le 2 juin 2016. 
 
 
Plus d’aménagements rustiques et « naturels » pour moins de ruissellements
 
Mares de plateau, haies, fossés à redents et autres talus pour capter, infiltrer l’eau en amont et retarder l’écoulement.
Sur les territoires agricoles, naturels et forestiers, le Parc préconise de créer des mares, des haies, fossés à redents et talus de type rustique sur le trajet des principales voies d’eau de ruissellement. « Le principe, explique François Hardy, chargé de mission Environnement, est de retenir ou ralentir les eaux de ruissellement au plus près de leur source, bien avant qu’elles ne se forment en torrent et ne viennent gonfler les rivières en fond de vallée. Dans la plaine de la Madeleine, nous avons finalisé en 2014 la création en rebord de plateau d’une très grande mare qui recueille les eaux de ruissellement agricole. La situation du terrain acheté par la commune de Milon-la-Chapelle est idéale : relié naturellement à d’anciennes petites carrières qui retiennent les eaux de pluie, il les capte tel un entonnoir avant qu’elles ne dévalent en fond de vallée. Depuis que le Parc à créé cette mare, en contrebas, à Milon-la-Chapelle, des maisons habituellement inondées lors de fortes pluies, ne le sont plus. Un projet similaire a été conduit à Senlisse. »
 
Article de Patrick Blanc pour l'Echo du Parc n°72 (septembre 2016)

Un article de « Toutes les Nouvelles » daté du 6 juin, halte aux coupes en forêt ...

Publié le par l'aavre

Article de l'Agence des Espaces Verts relatif aux travaux d’abattages qui vont avoir lieu en forêt de Port-Royal.

Publié le par l'aavre

Vue de la forêt depuis le musée des Granges de Port-Royal.

Vue de la forêt depuis le musée des Granges de Port-Royal.

Forêt régionale de Port-Royal des Champs : travaux d’abattage, près du Vallon de la Misère

Des travaux d’abattage vont avoir lieu cet hiver sur le versant sud de la vallée de la Misère, au sud-est de la forêt de Port Royal, sur une partie de la parcelle 3 située à proximité du vallon de la Misère (non loin du parking). L’opération concerne un peu moins de 9 hectares, sur 12,57 hectares au total.

Les arbres (chênes, charmes et châtaigniers) destinés à être coupés sont reconnaissables à la marque de peinture rouge apposée sur leur tronc.

Amélioration et régénération des peuplements

L’essentiel des coupes qui vont être réalisées (sur 7,94 hectares) sont des coupes dites « d’amélioration » ou « d’éclaircie ». Elles visent d’abord, à l’intérieur des peuplements, à favoriser la croissance des arbres les plus vigoureux et de meilleure qualité, par élimination des arbres les moins beaux, qui peuvent les gêner dans leur développement. Cette sélection permettra également de conserver des arbres capables de résister aux intempéries (vent, sécheresse, attaques de parasites).

Sur les 0,43 hectares restants, ce sont plutôt des coupes dites de « régénération » qui vont être effectuées. L’objectif est d’abord de renouveler les peuplements avant 2028, échéance de l’aménagement forestier (voir encadré). Il s’agit dans ce dernier cas de supprimer les arbres arrivés à maturité mais encore valorisables d’un point de vue économique, pour garantir de meilleures conditions de croissance aux jeunes semis (plus de lumière au sol, davantage d’eau) en favorisant la germination des graines de châtaigniers et de chênes ou les rejets.

Les arbres dépérissant situés loin des chemins et présentant un intérêt écologique particulier (arbres à cavité pour les oiseaux, arbres morts pour les insectes…), seront volontairement laissés sur pied.

Destination des bois

Selon la qualité du bois récolté, certaines grumes fourniront du bois d’œuvre (charpente, menuiserie…), les autres du bois d’industrie (confection de panneaux de particules, papeterie…) et d’autres encore, du bois de chauffage, débouché important dans ce secteur.

Une forêt certifiée

Ces travaux s’inscrivent dans une démarche de gestion responsable de la forêt régionale de Port-Royal-des-Champs, pour laquelle l’AEV a obtenu à la fois la certification FSC® et la certification PEFCTM. Le bois produit portera l’une ou l’autre de ces certifications, selon le souhait du fabricant de l’objet final.

Ces labellisations engagent le propriétaire et gestionnaire à respecter plusieurs règles permettant d’exploiter la forêt, d’assurer sa régénération, son entretien et son ouverture au public tout en préservant les espèces animales et végétales. A ce titre, la forêt fait l’objet, chaque année, d’un contrôle rigoureux.

Une feuille de route pour planifier les opérations sylvicoles : l’aménagement forestier

Sur la propriété régionale de Port Royal (291,4 hectares), l’Agence des espaces verts de la Région d’Ile-de-France (AEV), aménageur et gestionnaire, s’applique à offrir aux promeneurs un accueil de qualité tout en veillant à valoriser la biodiversité du site et assurer la pérennité de la forêt.

Pour renouveler la forêt, l’AEV dispose d’une feuille de route, présentée par l’AEV aux maires de Magny les Hameaux et Saint Lambert: l’aménagement forestier. Il s’agit d’un document officiel, rédigé par l’Office National des Forêts (ONF) en lien avec l’AEV, validé par le Préfet des Yvelines, pour les 17 années à venir (2011-2028). Il planifie les opérations sylvicoles à mettre en œuvre sur l’ensemble du massif conjointement aux travaux d’aménagement réalisés pour l’accueil du public et ceux pour la valorisation des richesses écologiques.

Pour en savoir plus : www.aev-iledefrance.fr

SAINT-LAMBERT-DES-BOIS / COUPES DE BOIS AU BOIS DE CHAMP-GARNIER

Publié le par l'aavre

Suite aux coupes de bois de Champ-Garnier dans la forêt de Port-Royal des Champs et en réponse à nos lettres, lire en pièce jointe l'article envoyé par Angélique LUCAS, Chargée de médiation et communication locale du Service aménagement et gestion de l'Agence des Espaces Vert du Conseil Général.

Article diffusé dans le magazine municipal de la commune de Magny-les-Hameaux.

Forêt de Port-Royal

Suite aux coupes de bois de Champ-Garnier dans la forêt de Port-Royal des Champs et en réponse à nos lettres, lire en pièce jointe l'article envoyé par Angélique LUCAS, Chargée de médiation et communication locale du Service aménagement et gestion de l'Agence des Espaces Vert du Conseil Général.

Article diffusé dans le magazine municipal de la commune de Magny-les-Hameaux.

Forêt régionale de Port-Royal des Champs
 L’Agence des espaces verts prépare
la forêt de demain…
Commune de Saint-Lambert-des-Bois
Chemins forestiers publics
Coupes de bois

Ci-dessous la lettre de l'Agence des Espaces Verts du 13 janvier, suivie de notre lettre du 19, en espérant qu'elle retienne l'attention du Directeur Général, pour éviter demain, d'avoir à nouveau après l'enlèvement des grumes, des chemins publics défoncés pendant de très nombreuses années.

 

Compétence Gestion de l’Eau, des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations, GEMAPI : le livre blanc du Parc d'octobre 2014

Publié le par l'aavre

En pièce jointe,

le livre blanc de l'implication du PNR dans la préservation et la gestion des rivières et des milieux aquatiques,

fondée depuis plus de 30 ans sur la protection de l’intégrité des zones humides et la valorisation de notre patrimoine naturel.

Bonne lecture

Site boisé classé / Aménagements illicites, en infraction au PLU, aux Codes de l'Urbanisme et de l'Environnement, déboisé, aménagment en cours avec construction

Publié le par Les Milonais

Site boisé classé / Aménagements illicites, en infraction au PLU, aux Codes de l'Urbanisme et de l'Environnement, déboisé, aménagment en cours avec constructionSite boisé classé / Aménagements illicites, en infraction au PLU, aux Codes de l'Urbanisme et de l'Environnement, déboisé, aménagment en cours avec construction

Parcelle de 7 700 m² en site classé boisé: travaux d'aménagement illégaux entre 2011 et 2012, infractions aux Codes de l'Urbanisme, de l'Environnement et du P.L.U. de Magny-les-Hameaux.

Demande de remise en état de la parcelle avec l'enlèvement de la maison construite en toute illégalité.

Ci-joint le compte-rendu des milonais suite à la réunion publique d'information du 5 mai 2014 de Jacques PELLETIER et Pascal HAMON.

Parcelle en site classé boisé à protéger.

Parcelle en site classé boisé à protéger.

compte-rendu des milonais suite à la réunion publique d'information du 5 mai de Jacques PELLETIER et Pascal HAMON en mairie.

Vue satellite terrain Mme Olivia Michelet

Vue satellite terrain Mme Olivia Michelet

Saint Lambert des Bois: construction autorisée d'un garage à voiture dans la zone inconstructible des 25 m le long du Rhodon.

Publié le

Lettre au Maire et à son 1er Adjoint, le 9 mai 2012

des prairies humides et des vaches_ vallée du Rhodon préservation biodiversité_10.2011_p

Publié le par l'aavre

des prairies humides et des vaches_ vallée du Rhodon préservation biodiversité_10.2011_p
des prairies humides et des vaches_ vallée du Rhodon préservation biodiversité_10.2011_p

Gestion prairie de La Gravelle (PNR) et fourrage par M. Frédéric Pelletier de la ferme de La Grand-Maison commune de Chevreuse.

des prairies humides et des vaches vallée du Rho-copie-1

des prairies humides et des vaches vallée du Rhodon prés 

 

PRAIRIE DE LA POUFILLE, 

PÂTURAGE MIXTE ÉQUINS-BOVINS
L'entretien des prairies humides pâturées grâce aux chevaux et aux vaches dans la vallée du Rhodon, préservation du réservoir de la biodiversité.
L'entretien des prairies humides pâturées grâce aux chevaux et aux vaches dans la vallée du Rhodon, préservation du réservoir de la biodiversité.
L'entretien des prairies humides pâturées grâce aux chevaux et aux vaches dans la vallée du Rhodon, préservation du réservoir de la biodiversité.
L'entretien des prairies humides pâturées grâce aux chevaux et aux vaches dans la vallée du Rhodon, préservation du réservoir de la biodiversité.

L'entretien des prairies humides pâturées grâce aux chevaux et aux vaches dans la vallée du Rhodon, préservation du réservoir de la biodiversité.

Fonds de vallées, commune de Saint Lambert - Prairies humides espaces protégés, lettre du 14 juin 2010 à la S/Préfecture

Publié le

Fauveaux lettre à la SP du 14.06.2010

Fauveaux camion fossé chemin J Racine le 10.06.2010

Prairie devant le hangar municipal de Saint Lambert, communiqué du 10/12/09

Publié le

Prairie devant le hangar municipal de Saint Lambert, communiqué du 10/12/09

Motion du 12 mars 2005 - Projet du Grand Port Royal des Champs

Publié le par l'aavre

Motion du 12 mars 2005 - Projet du Grand Port Royal des Champs
Les récentes initiatives des municipalités
de St-Lambert et de Milon-la-Chapelle
montrent qu’elles n’ont pas pris conscience
de l’enjeu des prochaines années.

Saint-Lambert-des-Bois - Roselière mise en péril par la commune !

Publié le

Saint-Lambert-des-Bois - Roselière mise en péril par la commune !
Remblaiement par la commune
de gravois et de terre en zone inondable
et détruire une zone humide
est une faute majeure. 
 
Réalisation sur la zone naturelle protégée
de la roselière
du Champ de Launay le long du Rhodon.
Saint-Lambert-des-Bois - Roselière mise en péril par la commune !
Saint-Lambert-des-Bois - Roselière mise en péril par la commune !
Saint-Lambert-des-Bois - Roselière mise en péril par la commune !

Prairie Champtier de Launay 

Située le long du Rhodon, zone humide classée protégée, remblaiement par la commune de la roselière dans sa partie basse de la parcelle de l'atelier municipal avec le dépôt du décapage des terres végétales du manoir, pour préparer le chantier de construction du Club house des tennis (Espace associatif), en couverture des déblais des terrassements des rues lors de l'enfouissement en 2004 des réseaux par EUROVIA, une non conformité pour l'Entreprise EUROVIA en regard de ses obligations avec la réglementation des déblais des travaux publics, et prévus financièrement dans son marché de travaux .... 

Les déblais résultant de travaux réalisés sur la voie publique constituent des déchets au sens des articles L. 541-1-1 et L. 541-4-1 du code de l'environnement.

Notre lettre au Parc Naturel Régional
le 22 décembre 2004 

Notre lettre de relance au Parc Naturel Régional le 22 février 2005 

Les engagements de M. J.P. LE METAYER,
maire de la commune,
lors des élections de 1989 !!!

Prairies Milon la Chapelle - Lettre du 20 Juillet 2006 au P.N.R.

Publié le par aavre

Prairies Milon la Chapelle - Lettre du P.N.R. du 26 Juin 2006

Publié le

Prairies Milon la Chapelle - Lettre du 13 juin 2006 au P.N.R.

Publié le

<< < 1 2 3 4 > >>