Milon-la-Chapelle, Le Général Major Jean de Kalb, un patriote du Maryland tombé dans l'oubli.

Publié le par l'aavre

Milon-la-Chapelle, Le Général Major Jean de Kalb, un patriote du Maryland tombé dans l'oubli.

De Kalb et La Fayette - Yorktown et Camdem.

5 pages de M. Dumas de janvier 1982

Le Baron Jean de Kalb (centre) présentant le Marquis de Lafayette (à gauche) au diplomate américain Silas Deane à Paris, le 7 novembre 1776. Le 1er Décembre 1776, Deane signa un contrat avec le Baron, et lui accorda le grade de Général Major dans l'armée de terre. Le 7 Décembre 1776, grâce aux efforts du Baron de Kalb, Lafayette se vit accorder le grade de Général Major dans l'armée de terre. Deane exécuta ce contrat de la même manière. A la suite de la signature de ces contrats, Deane écrivit au Congrès et indiqua qu'il avait engagé le Baron et Lafayette tout en reconnaissant qu'il n'était pas spécifiquement investi du pouvoir de recruter des officiers. Deane décrivit le Baron comme l'un des officiers les plus braves et les plus expérimentés de France. le Baron, Lafayette, et une douzaine d'autres militaires français, gentilshommes de noble naissance, munis de contrats jusqu’au rang de colonel, quittèrent la France sur le vaisseau "La Victoire''.

Le Baron Jean de Kalb (centre) présentant le Marquis de Lafayette (à gauche) au diplomate américain Silas Deane à Paris, le 7 novembre 1776. Le 1er Décembre 1776, Deane signa un contrat avec le Baron, et lui accorda le grade de Général Major dans l'armée de terre. Le 7 Décembre 1776, grâce aux efforts du Baron de Kalb, Lafayette se vit accorder le grade de Général Major dans l'armée de terre. Deane exécuta ce contrat de la même manière. A la suite de la signature de ces contrats, Deane écrivit au Congrès et indiqua qu'il avait engagé le Baron et Lafayette tout en reconnaissant qu'il n'était pas spécifiquement investi du pouvoir de recruter des officiers. Deane décrivit le Baron comme l'un des officiers les plus braves et les plus expérimentés de France. le Baron, Lafayette, et une douzaine d'autres militaires français, gentilshommes de noble naissance, munis de contrats jusqu’au rang de colonel, quittèrent la France sur le vaisseau "La Victoire''.

LE GENERAL MAJOR BARON JEAN DE KALB : UN PATRIOTE DU MARYLAND TOMBE DANS L'OUBLI.

Milon-la-Chapelle, Le Général Major Jean de Kalb, un patriote du Maryland tombé dans l'oubli.

Commenter cet article

Laurent 16/03/2018 13:55

Ainsi Fonds, fond, Von ...

Merci à l'Aavre de nous faire partager ces documents à l'origine de l'article paru dans le bulletin de La Mémoire de Chevreuse.