CCHVC / Sondage en ligne.

Publié le par l'aavre

Chers amis,

vous avez reçu dans votre boite aux lettres le communiqué que Jacques Pelletier, Président de la CCHVC (Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse) nous fait parvenir.

Je vous envoie ce mail car ce courrier aura pu "passer à la trappe", comme j'ai déjà pu le constater, avec tous les prospectus que l'on reçoit journellement !

Or, IL EST ESSENTIEL DE LIRE ce mot du président, car la CCHVC est EN DANGER et, pour prendre un raccourci, risque d'être intégrée dans une communauté d'agglomérations type CASQY (Communauté d'Agglomération de St Quentin en Yvelines) ou CAPS (Communauté d'agglomérations du Plateau de Saclay).

Si tel est le cas, ces Communautés d'Agglomérations qui représentent plus de 200 000 habitants, géreront nos communes de façon urbaine et dans laquelle, ne représentant qu'un très faible pourcentage, nous devrons payer sans avoir notre mot à dire....

Vous remarquerez qu'il vous est possible de vous positionner grâce à un sondage en vous rendant sur:

https://www.sondageonline.fr/s/mon-choix-pour-la-vallee

Alors SVP, REPONDEZ A CE SONDAGE ! Sans cela nous risquons de voir nos communes s'urbaniser de plus en plus avec tous les inconvénients que cela suppose et sans pouvoir dire quoique ce soit...

Bien amicalement

Gérard JORE

Vice-président de l'aavre

Zone contenant les pièces jointes

Prévisualiser la pièce jointe 141217 SLDB COMMUNIQUE PELLETIER SUR CCHVC.pdf

141217 SLDB COMMUNIQUE PELLETIER SUR CCHVC.pdf

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans CASQY - CCHVC

Commenter cet article

Le Blog 19/01/2015 10:39

Bravo à l'AAVRE, vous avez un très beau site.
Pas tendre avec le maire de Milon les commentaires des gens de la vallée du Rhodon. Certes , les politiques de la Vallée ne s'entendent pas entre eux mais s'entendront ils avec de nouvelles structures . Certes, ce sondage n'est pas très adroit. Pas adroits non plus les positions des maires de Chevreuse et de Saint Rémy prêts à quitter le territoire du Parc Naturel pour rejoindre la métropole parisienne. On a bien compris l’intérêt rémunérateur pour les délégués de ces deux villes à une communauté d'agglo de 200000 habitants mais les habitants de Chevreuse et Saint Rémy n'ont pas été informés des changements qui s'annoncent dans leur dos et n'ont pas donner leur avis.
Les programmes de campagne de Claude Génot et Agathe Becker ne faisait mention de ces choix.
Deux solutions: de nouvelles élections ou un référendum
Le choix de rejoindre la métropole parisienne est entendable (Nous sommes des communes qui se densifient et nous jouxtons la zone urbaine) mais ce choix nous appartient.

Le Blog 19/01/2015 10:42

Oh la la les fautes la honte!! C'était des participes pressés et non passés§§§

.... mais les habitants de Chevreuse et Saint Rémy n'ont pas été informé des changements qui s'annoncent dans leur dos et n'ont pas donné leur avis......

Boulanger 22/12/2014 00:43

Mais de qui se moque-t-on ? Que pense présider ce Président ? Une communauté de moutons qui se laisseraient berner par son chant du cygne ? Que veut-il sauver ? Sa tête ? Son égo ?
La tournure même de la question n'est que manipulation. Alors même pour ceux qui ne se sentent pas concernés par les enjeux, une seule chose est certaine, il essaye de nous enfumer !
Qui a financé ce torchon ?
Personnellement je me sens insulté d'être pris à ce point pour un imbécile. Quoi qu'il advienne de nos villages, j'espère du fond du cœur que cela se fera sans lui !

Mauclère 21/12/2014 18:14

Comme beaucoup de saint rémois, et j'imagine d'habitants du PNR de la vallée de Chevreuse, je reçois dans ma boite sur papier glacé le communiqué de Mr Pelletier, maire de St Lambert, qui crie au DANGER de voir une dislocation de la communauté de commune à laquelle nous appartenons, la CCHVC "de la Haute Vallée de Chevreuse".
Je me pince ! comment soudain la CCHVC se réveille-t-elle ?
J'étais conseiller municipal à Saint Rémy lorsqu'il fallait se réunir pour former une communauté de commune cohérente avant janvier 2013, les maires et leur cercles fermés freinaient des quatre fers et ne voulaient pas en entendre parler, ont refusé que les conseillers municipaux de toutes les communes se rencontrent, ce que j'avais proposé, et c'est de force, et sans aucune conviction que s'est formée à minima la CCHVC, de force parce que l’État l'obligeait, et à reculons, parce que les maire n'ont pas été capable de se réunir dans le PNR pour créer une CC logique et ample, avec l'ensemble des communes du parc, et avec des compétences larges pour aborder ensemble l'avenir, notamment des compétences en Urbanisme. Chacun a voulu garder son pré carré, a eu peur que le voisin vienne lui voler quelques €uros. Les maires en place n'y ont vu qu'une nouvelle manière de se mettre en avant, d'avoir un titre en plus de président... on de vice président, avec les indemnités qui vont avec, mais n'ont pas été capable d'être, au contraire, moteur de l'organisation d'un territoire d'avenir cohérent .
Et voila, maintenant l’État pousse le bouchon plus loin pour forcer une réorganisation du territoire repoussée par beaucoup de maires qui veulent rester des petits rois locaux... et Mr Pelletier en fait partie, s'offusque, et soudain se réveille... Mais il est trop tard! Il fallait se bouger avant... la CCHVC minimum ne veut plus rien dire aujourd'hui, n'y hier, d'ailleurs. Il va falloir passer aux choses sérieuses, et pas en gémissant sur papier glacé, Môssieur le Président!